Bonjour, cela fait plusieurs semaines que je vois un paquet de publications et de commentaires passer dans mon fil d’actualités concernant les formations en trading. Je pense qu’il est temps de mettre les choses au clair, c’est pourquoi à travers ce message je donnerais mon opinion (il n’engage bien évidemment que moi).

Tout d’abord, sachez que le métier de trader est difficile, éprouvant, compliqué et qu’il demande un travail de dingue (sur plusieurs années et non sur plusieurs semaines comme beaucoup peuvent le penser…). La persévérance, la patience, le sang-froid, la motivation, la discipline et la détermination doivent être les maîtres mots de notre personnalité si nous voulons réussir à vivre pleinement du trading. Sans ces qualités, la moindre situation difficile à gérer vous enverra droit dans le mur… Le trading n’est pas une science exacte, c’est pourquoi il faut se fixer des règles strictes et les suivre à la lettre.

Malheureusement, je vois beaucoup trop d’affabulateurs parler de trading comme si c’était quelque chose de simple, qui pouvait s’apprendre aussi rapidement et facilement que les tables de multiplications vues en primaire. Je trouve cela absurde, inquiétant et surtout pathétique… Car oui, utiliser des indicateurs techniques, tracer des supports et des résistances, c’est très scolaire et ça n’a rien de professionnel ! Une multitude de formations existent mais il n’y a malheureusement AUCUN contrôle concernant le contenu de celles-ci. L’AMF réagira probablement quand il sera trop tard (comme ils ont toujours eu l’habitude de faire). À ma petite échelle, je vais donc tenter de vous faire prendre conscience de certaines choses qui pourront vous servir à sélectionner la bonne formation et surtout le BON FORMATEUR. Car comment une formation peut-elle être de qualité si le parcours du formateur prouve le contraire ?

Avant de vous poser la question de savoir si le formateur trade, posez-vous plutôt la question de savoir s’il sait trader. Mais, trader, qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire au fond ? Un trader doit avoir une parfaite compréhension de TOUS les marchés ! Il doit être capable de définir avec précision le contexte général de n’importe quel marché (et sans indicateur ; simplement en regardant l’évolution de son prix). Il doit connaitre le rôle et le métier de TOUS les intervenants et la façon dont est calculé un sous-jacent. Il doit savoir arbitrer un marché simplement en connaissant sa volatilité, savoir couvrir son portefeuille mais aussi savoir ce qu’est un CFD, un FUTURE, une OPTION, un TRACKER etc… Il doit aussi être capable de vous montrer un track-record positif (audité et validé) sur minimum 3 ans de trading à temps plein (avec un faible drawdown) ou de de vous expliquer ce qu’est la différence entre la volatilité et la vitesse d’un marché : car beaucoup confondent les deux… Sachez qu’un marché peut évoluer avec de la vitesse mais avec une volatilité faible (notamment lorsqu’il n’y a pas de densité) ! Demandez au formateur s’il connait toutes les forces agissantes sur un marché. Souvent, quand un marché part violemment dans un sens, je vois les gens parler de flux… Je crois que nous n’avons pas la même définition 🙂 Ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup de volume dans la baisse qu’il y a des flux vendeurs… Vous voulez que je vous explique pourquoi lors de forts mouvements à la baisse, il y a souvent plus de volumes ? Avec plaisir 🙂 Car ceux qui vendent de grosses quantités de CALLS ou de PUTS (souvent les banques ou les fonds), sont obligés de faire ce qu’on appelle de la gestion delta (de la couverture). Exemple : ils vendent des PUTS, le marché baisse, ils se retrouvent dans L’OBLIGATION de VENDRE des contrats futures pour hedger leur position de fond. Ils appuient donc là où ça fait mal mais ils ne vendent pas parce qu’ils pensent que le marché va baisser, ils vendent parce que le marché baisse et qu’ils doivent se couvrir. C’est notamment pour cela qu’on dit que les produits dérivés sont amplificateurs de mouvements et que l’excès entraîne l’excès. Les VRAIS flux d’investissement sont aujourd’hui quasi inexistants sur les marchés, c’est beaucoup plus souvent l’algo trading qui est présent. Il est primordial que vous cherchiez à capter l’interprétation psychologique des marchés sur lesquels vous voulez intervenir.

Pour en revenir au formateur, regardez-le trader en réel devant vous et constatez. Se sent-il alaise ? Est-il stressé ? Suit-il son plan à la lettre ? Le fait-il tous les jours ? (ou est-ce simplement une courte démo pour vous éblouir ?). Pas compliqué d’impressionner quelqu’un qui n’y connait rien… 🙂 J’en ai marre de voir des formateurs vendre la possibilité de gagner en trading alors qu’ils n’en ont pas un exemplaire sur eux… Certains vendent cette possibilité plusieurs milliers d’euros et « tradent » avec seulement 10 000€ ou 50 000€, n’y voyez-vous pas un problème ? Moi si 🙂 Gagner plusieurs centaines de milliers (voir millions) d’euros en vendant des formations et prendre le « risque » de perdre 10 000€ ou 50 000€ en ouvrant un compte de trading pour vendre du rêve, ça parait légitime 🙂 La crédibilité a un prix… Ne garder que les commentaires positifs et ne montrer que les trades gagnants (ou peu perdants), rien de compliqué non plus… 🙂

Ce qu’on voit beaucoup aujourd’hui, ce sont des formateurs qui vendent du rêve à l’aspect d’une Ferrari mais dont le contenu est comparable à un moteur de 2 chevaux. Vous souscrivez à la formation, vous apprenez à conduire une 2 chevaux mais sans être conscient de ce qui va suivre. Après vous être fait arnaquer, vous vous retrouvez seul, dans la nature, à conduire une voiture à l’apparence d’une 2 chevaux mais avec un moteur de Ferrari. Les probabilités que vous finissez dans le mur sont donc maximales… Soyez-en conscient !

Si vous avez un capital de 20 000€ ou 30 000€, évitez d’en mettre la moitié ou le tiers dans une formation… Sachez que 90% de ce qu’on vous apprendra est très souvent disponible gratuitement sur internet. Le coaching est un autre sujet… Un bon psychologue devrait vous suffire 🙂

Voilà, j’espère que ce court article vous aidera à faire votre choix de formation/formateur. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre 🙂 Cet article est loin d’être complet… Je pourrais passer des journées entières à le compléter tellement il y a de choses à raconter… Autre article que je vous recommande de lire : https://www.lb-invest.fr/06/2016/gestion_du_risque_un_sujet_tabou/

Je finirais sur cette phrase : en trading, ce qui éblouit n’éclaire pas. Autrement dit : tentez de voir ce que peu de personnes voient et vous détiendrez l’une de clés de la réussite 🙂

Bonne journée.

PS : vous voulez de la VRAIE transparence ? En voici en voilà =>