Bonsoir, nous aimerions revenir sur quelque chose d’extrêmement important : la gestion du risque. Il est primordial que vous preniez conscience des risques présents lorsque vous décidez de déposer de l’argent chez un courtier (peu importe lequel) pour pouvoir passer des ordres.

On nous parle souvent de STOPLOSS, de RR, de MONEY MANAGEMENT mais sachez que tous ces termes sont souvent mal appropriés… Utiliser des mots plus ou moins techniques pour faire référence à la gestion de risque sans même connaitre les règles agissantes sur les marchés, c’est comme parler de la puissance du moteur d’une voiture en regardant simplement l’état de la carrosserie… Oui, c’est absurde nous direz-vous mais c’est véridique ! La semaine dernière, nous échangions avec quelques personnes sur les réseaux sociaux et lorsque nous disions qu’un stoploss ne fixait pas une perte maximum car les gaps existaient, on nous a pris pour de débiles en nous caractérisant d’individus pessimistes qui voient tout en noir. Ok… Pourquoi pas 🙂 Je pense simplement que nous sommes réalistes et que le meilleur moyen pour nous de gagner de l’argent sur les marchés, c’est de savoir calculer/mesurer avec précision un risque et ce peu importe les conditions de marchés (gap, krach, annonces importantes etc…). Sachez simplement la chose suivante : si vous mettez un stoploss (peu importe où), qu’un gap apparait par exemple à l’ouverture du marché et « mange » votre stop, il ne sera pas exécuté. Pourquoi ? À cause du slippage et du manque de contrepartie dans les cas les plus fous. Le krach sur l’EURCHF a été un bel exemple l’année dernière, certains brokers ont failli mettre la clé sous la porte…

C’est pourquoi, nous avons défini 10 règles ESSENTIELLES que nous nous devons de suivre si nous voulons vivre du trading (pendant 5, 10, 15, 20 ans… pendant 6 mois ou un an, c’est trop « facile ») :

  1. Avoir le capital nécessaire (minimum 150 000 €) pour pouvoir trader sur les VRAIS marchés : futures/options/actions
  2. Maudire l’effet de levier (> 5, les chances de survivre sont de 0)
  3. Ce qui est important d’analyser / de regarder c’est ce qui s’échange (les futures) et non ce qui se calcul (le cash)
  4. Choisissez des actifs liquides (type indices) car moins il y aura de liquidités et plus les probabilités que le cours soit manipulé seront élevées
  5. Intéressez-vous aux options listées pour vous couvrir, notamment pour vos positions moyen/long terme
  6. Intéressez-vous au hedging (combinaison par exemple entre futures/options ou entre futures/actions)
  7. Suivez une méthode systématique et praticable pour éviter de douter ou de péter les plombs
  8. Définissez malgré tout un stoploss pour chaque position, celui-ci doit être adapté au marché. Avoir un stop fixe sur un actif est absurde car il sera très souvent différent en fonction du contexte (et notamment de la volatilité)
  9. Vendez des options listées quand la volatilité est élevée et achetez-en quand la volatilité est faible
  10. N’allez pas trop vite, n’affabulez pas, le métier de trader demande énormément de travail, de discipline, de patience et de persévérance. Si vous ne pensez pas avoir ces qualités, ne perdez pas votre temps et votre argent car ce métier ne correspond tout simplement pas à votre personnalité !

Dans les prochains articles, nous vous présenterons le top 5 des bouquins que nous vous recommandons de lire pour développer de bonnes bases en finance/trading ainsi qu’une bonne culture bourse. Bref, tout ce que certains se permettent de vendre plusieurs dizaines de milliers d’euros… Avec un petit budget et quelques minutes passées sur Amazon, vous aurez déjà de quoi remplir vos journées et mettre en place vos premières stratégies de trading ! Pour finir, nous dirons : ne regardez pas ce que tout le monde voit car vous avez de grandes chances de vous faire piéger 🙂