Clôture : bilan de trading du lundi 6 juin 2016

Bonsoir, encore aucun volume pour cette séance, c’est chiant! Les mouvements sont tout sauf violents, on s’ennuie… Nous disions que le potentiel était épuisé et que le hausse avait été trop violente pour que les gérants aient eu le temps de faire quelque chose… On aimerait pouvoir faire des allers/retours mais le marché ne nous le permet pas. La tendance moyen terme est haussière, les probabilités de gagner en achetant systématiquement sur des replis de 20-25 points restent élevées. On ne s’attend toujours pas à du relais, on continuera à naviguer à vue et à nous couvrir (en achetant par exemples quelques PUTS au fur et à mesure que le marché monte).

Lire la suite…

Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde

Depuis cinq ans, Goldman Sachs incarne les excès et les dérives de la spéculation financière. Anatomie d’un pouvoir qui ne connaît ni frontières ni limites et menace directement les démocraties.

Plus qu’une banque, Goldman Sachs est un empire invisible riche de 700 milliards d’euros d’actifs, soit deux fois le budget de la France. On l’appelle “la Firme”… Accrochez-vous !!!

Achat déclenché ! De quelle action s’agit-il ? :) Suspens…

Nous avons pris position à l’achat sur une action. Le contexte global (recovery), la tasse et anse (avec une anse imparfaite il est vrai), ainsi que le comportement des volumes, nous ont poussé à entrer en position. Vu le contexte actuel sur le marché equity (gestions sur la touche, mouvements violents en intraday, pas de direction marquée en swing), la prise de position est relativement faible. En fonction de son comportement et de celui des indices, la position sera coupée rapidement, laissé portée, ou renforcée.


!!! Rappel : attention aux dates de publication sur les actions !!!

Début d’après-midi du lundi 6 juin 2016 : vente de puts

Il est 14h30 et nous n’avons malheureusement pas été faits sur nos achats par anticipation. Comme annoncé ce matin, le marché digère la baisse de vendredi dernier et personne n’ose prendre d’initiative. Dans l’attente de plusieurs choses (notamment du BREXIT), les gérants sont sur la touches. L’hésitation devrait se poursuivre, il n’y a aucun flux vendeur, la spéculation est modérée, la volatilité ne bouge pas et les volumes très faibles.

Lire la suite…

L’Encyclopédie des configurations graphiques

L’Encyclopédie des configurations graphiques est certainement le meilleur ouvrage traitant des “figures chartistes”. Vous y trouverez les caractéristiques à rechercher pour chaque configuration, ainsi que les exploitations possibles, en passant par les résultats statistiques et les échecs.

Bonne lecture.

bulkowski-thomas-n-l-encyclopedie-des-configurations-graphiques-livre-895934204_L

Ouverture : plan de trading du lundi 6 juin 2016

09h30 :

Bonjour, le marché reste légèrement fébrile après la baisse de vendredi après-midi. Nous continuons toujours à acheter sur des replis tant que le marché ne casse pas les de 4405-4410 et 4370-4380 (en clôture journalière).

  • Nous sommes placé à l’achat par anticipation à 4 406,5 sur le future CAC40 échéance juin pour viser un écart de 15-20 points.
  • Nous sommes placé à l’achat par anticipation à 10 087 sur le future DAX échéance juin pour viser un écart de 45-50 points.

La volatilité reste faible, le contexte hésitant et le relais inexistant…   Vu le manque de densité, on se méfiera fortement car les mouvements peuvent être violents sans qu’il n’y ait de véritables raisons (flux acheteurs par exemple).

Lire la suite…

La gestion du risque, un sujet tabou

Bonsoir, nous aimerions revenir sur quelque chose d’extrêmement important : la gestion du risque. Il est primordial que vous preniez conscience des risques présents lorsque vous décidez de déposer de l’argent chez un courtier (peu importe lequel) pour pouvoir passer des ordres.

On nous parle souvent de STOPLOSS, de RR, de MONEY MANAGEMENT mais sachez que tous ces termes sont souvent mal appropriés… Utiliser des mots plus ou moins techniques pour faire référence à la gestion de risque sans même connaitre les règles agissantes sur les marchés, c’est comme parler de la puissance du moteur d’une voiture en regardant simplement l’état de la carrosserie… Oui, c’est absurde nous direz-vous mais c’est véridique ! La semaine dernière, nous échangions avec quelques personnes sur les réseaux sociaux et lorsque nous disions qu’un stoploss ne fixait pas une perte maximum car les gaps existaient, on nous a pris pour de débiles en nous caractérisant d’individus pessimistes qui voient tout en noir. Ok… Pourquoi pas 🙂 Je pense simplement que nous sommes réalistes et que le meilleur moyen pour nous de gagner de l’argent sur les marchés, c’est de savoir calculer/mesurer avec précision un risque et ce peu importe les conditions de marchés (gap, krach, annonces importantes etc…). Sachez simplement la chose suivante : si vous mettez un stoploss (peu importe où), qu’un gap apparait par exemple à l’ouverture du marché et « mange » votre stop, il ne sera pas exécuté. Pourquoi ? À cause du slippage et du manque de contrepartie dans les cas les plus fous. Le krach sur l’EURCHF a été un bel exemple l’année dernière, certains brokers ont failli mettre la clé sous la porte…

Lire la suite…