Clôture : bilan de trading du jeudi 30 juin 2016

Bonsoir,

Nous l’annoncions hier lors de la clôture : “le marché continue son rebond alimenté par des rumeurs relatives à d’éventuelles actions des banques centrales pour « contrer » ce Brexit”. Le marché a explosé violemment à la hausse juste après la clôture !

Nous disions repasser acheteur au dessus de 4 210/2. Une clôture au dessus de ce niveau et notamment un franchissement des 4 245 point renforcerait cette hausse et infirmerait la baisse à court et à moyen terme. Une fois de plus, nous avons vu juste :). Ce matin nous avons vendu au plus proche de la résistance  4 210/20 . Ces ventes se sont soldées par des résultats peu « productifs » à cause d’une consolidation sous cette résistance. Conséquence pour nous : retroussage de manches et changement de plan !

Nous avons opté en début d’après-midi pour une stratégie beaucoup plus agressive en partant de ce constat :

Depuis trois jours le marché nous envoie un message clair : une continuité de la hausse. De plus, en intraday, le marché est parti à la hausse dès 9h15, comportement identique à celui d’hier. En consolidant sous cette résistance, le marché se renforçait… Le marché n’a réalisé AUCUN retracement depuis 2-3 jours. Nous avons donc acheté sur les 4 211 points, pour une target à 4 243,5.

Lire la suite…

Ouverture : plan de trading du jeudi 30 juin 2016

Bonjour,

Le marché ouvre sous 4 190/95. Il y a deux jours nous disions que sur le franchissement des 4 110, nous aurions un biais haussier à court terme pour aller chercher les 4 210/20. C’est validé puisque nous avons été chercher les 4 200. Ce marché évolue en fonction des rumeurs, (éventuelles actions des banques centrales face au Brexit, déclaration des responsables britanniques et européens etc).

Dans le fond, le contexte ne change pas, la volatilité et les volumes diminuent, la visibilité reste faible sur tous les horizons de temps. Il n’y a aucun programme d’achat ou de vente, il n’y a que de l’attentisme et encore de l’attentisme. Cette hausse est très artificielle, il n’y a pas plus de raison de continuer à monter d’un cran que de revenir un peu en arrière. On reste donc très méfiant.

Lire la suite…