Clôture : bilan de trading du jeudi 14 juillet 2016

Bonsoir,

Nous disions que la hausse devient laborieuse, alors remercions la BOE qui a servi de nouveau catalyseur ! Depuis 4 110, le marché ne cesse de progresser, cependant nous réitérons nos propos : le contexte ne change pas : il n’y a aucune visibilité sur ce marché et les mouvements peuvent être violents. Nous gardons en mémoire que cette hausse est construite sur du sable, nous sommes donc dans une phase de marché extrêmement malsaine et instable. Cette situation n’est pas prête de s’améliorer ! L’hésitation, la crainte, et l’incertitude dominent les marchés sur tous les horizons de temps. Il y a de l’attentisme de la part de tous les gestionnaires, la volatilité est à 20, ce qui démontre peu de nervosité de la part des investisseurs. Prudent, nous nous contentons d’accumuler des écarts de 15-20 points et privilégions les entrées par anticipations.

Reste donc la question essentielle : Cette hausse a-t-elle du potentiel face à tant d’attentisme et si peu de visibilité ? L’avenir nous le dira mais nous continuons de dérouler notre plan : à savoir acheter sur des replis.

Lire la suite…

Ouverture : plan de trading du jeudi 14 juillet 2016

Bonjour,

Ce marché est haussier, cependant une question essentielle se pose : la hausse que nous observons ces derniers jours, a-t-elle du potentiel face à tant d’attentisme et si peu de visibilité ? Il semblerait que ce soit assez laborieux… Les catalyseurs « positifs » qui pourraient apporter de la visibilité sur les marchés européens sont inexistants à l’instant T. À 13h00, la BOE rendra sa décision relative à un éventuel abaissement des taux d’intérêt. Donc, prudence !

Face à une volatilité aussi faible, il n’y a pas d’autre alternative que d’acheter systématiquement sur des replis. Oui, ce marché est haussier et nous appliquons notre plan à la lettre.

Il faut faire preuve de beaucoup de patience et de discipline. Le contexte de fond ne change pas : il n’y a aucune visibilité sur ce marché et les mouvements peuvent être violents. Cette situation n’est pas prête de s’améliorer ! L’hésitation, la crainte, et l’incertitude dominent les marchés sur tous les horizons de temps. Il y a de l’attentisme de la part de tous les gestionnaires… Prudent, nous nous contentons d’accumuler des écarts de 15-20 points et privilégions les entrées par anticipations. Actuellement, le marché a autant de raison de monter que de baisser, il faut donc se préparer à tout ! C’est toujours la même configuration : un mouvement et plus rien…

Lire la suite…