Clôture : bilan de trading du vendredi 22 juillet 2016

2222Bonsoir,

Le marché violemment rebondi sur les 4 340 points (niveau sur lequel nous avons conseillé d’acheter) pour être propulsé en ligne droite sur les 4 400 points. Le marché a ensuite consolidé jusqu’à la clôture au dessus des 4 375, niveau au dessus du quel il conserve d’avantage sa dynamique haussière.

Nous disions que ce franchissement restait délicat (pas de relais) et c’est confirmé. Il manque un catalyseur et la question relative au potentiel de hausse reste donc d’actualité.

Cependant,les probabilités de rebond restent optimales au dessus de 4 310/4 305, et surtout 4 345/40. Les achats sur replis restent donc tout aussi d’actualité. Rien de nouveau, dans l’ensemble , si ce n’est qu’un manque de densité probablement généré par les vacances et ces faibles volumes.

On achète donc sur repli, tant que ce niveau n’est pas cassé même si nous doutons sur le potentiel de hausse. Des ventes peuvent être tentées sous les résistances majeures mais exclusivement sur signaux techniques.

Il n’y a rien de nouveau : le contexte ne change pas. Il n’y a aucune visibilité sur ce marché et les mouvements peuvent être violents. Nous gardons en mémoire que cette hausse est construite sur du sable, nous sommes donc dans une phase de marché extrêmement malsaine et instable. Cette situation n’est pas prête de s’améliorer ! L’hésitation, la crainte, et l’incertitude dominent les marchés sur tous les horizons de temps. Il y a de l’attentisme de la part de tous les gestionnaires, la volatilité est à 20, ce qui démontre peu de nervosité de la part des investisseurs. De plus, les vacances et les faibles volumes aident pas. Prudent, nous nous contentons d’accumuler des écarts de 15-20 points et privilégions les entrées par anticipations.

Lire la suite…

Ouverture : plan de trading du vendredi 22 juillet 2016

Bonjour,

À deux reprises l’indice a échoué sous la résistance à 4 405/10  ! Hier encore, échec relatif au franchissement de ce niveau ! Nous disions que ce franchissement restait délicat (pas de relais) et c’est confirmé. Il manque un catalyseur et la question relative au potentiel de hausse reste donc d’actualité. Aujourd’hui, méfiance ! Les PMI (France, Allemagne, Royaume-Uni, Europe) révéleront les premières mesures sur l’impact post-brexit… De possibles “turbulences” sont donc à prévoir !

Les probabilités de rebond restent optimales au dessus de 4 310/4 305, et surtout 4 345/40. Les achats sur replis restent donc tout aussi d’actualité. Rien de nouveau, dans l’ensemble , si ce n’est qu’un manque de densité probablement généré par les vacances et ces faibles volumes.

On achète donc sur repli, tant que ce niveau n’est pas cassé même si nous doutons sur le potentiel de hausse. Des ventes peuvent être tentées sous les résistances majeures mais exclusivement sur signaux techniques.

Lire la suite…