Clôture : bilan de trading du lundi 25 juillet 2016

Bonsoir,

Le marché a franchi les 4 405/10 pour réaliser un nouveau plus haut à 4 419,5. Mais pas pour longtemps puisqu’il a fini par clôturer sur son niveau d’ouverture ! Le franchissement de ce niveau reste difficile, (pas de relais. De plus, il lui manque un catalyseur et la question relative au potentiel de hausse reste donc d’actualité ! Parallèlement, il consolide au dessus des 4 340/50, support qui a parfaitement fonctionné à maintes reprises. Nous évoluons donc entre ces deux seuils techniques importants. Le message transmis par le marché est clair : indécision et hésitation.

Il n’y a rien de nouveau : le contexte ne change pas. Il n’y a aucune visibilité sur ce marché et les mouvements peuvent être violents. Nous gardons en mémoire que cette hausse est construite sur du sable, nous sommes donc dans une phase de marché extrêmement malsaine et instable. L’hésitation, la crainte, et l’incertitude dominent les marchés sur tous les horizons de temps. Il y a de l’attentisme de la part de tous les gestionnaires, la volatilité est à 18, ce qui démontre peu de nervosité de la part des investisseurs. De plus, les vacances et les faibles volumes ne nous aident pas. Prudent, nous nous contentons d’accumuler des écarts de 15-20 points et privilégions les entrées par anticipations.

Lire la suite…

Ouverture : plan de trading du lundi 25 juillet 2016

Bonjour,

Le marché ouvre et évolue sous les 4 400 points et le franchissement de ce niveau reste difficile. Il lui manque un catalyseur et la question relative au potentiel de hausse se pose ! Parallèlement, il consolide au dessus des 4 340/50, support qui a parfaitement fonctionné à maintes reprises. Nous évoluons donc entre ces deux seuils techniques importants. Le message envoyé par le marché est clair : indécision et hésitation.

Il n’y a rien de nouveau : le contexte ne change pas. Il n’y a aucune visibilité sur ce marché et les mouvements peuvent être violents. Nous gardons en mémoire que cette hausse est construite sur du sable, nous sommes donc dans une phase de marché extrêmement malsaine et instable. L’hésitation, la crainte, et l’incertitude dominent les marchés sur tous les horizons de temps. Il y a de l’attentisme de la part de tous les gestionnaires, la volatilité est à 18, ce qui démontre peu de nervosité de la part des investisseurs. De plus, les vacances et les faibles volumes ne nous aident pas. Prudent, nous nous contentons d’accumuler des écarts de 15-20 points et privilégions les entrées par anticipations.

Lire la suite…